Courte lettre d’un père en paix à son fils anxieux

Jean-Luc Choquette

Jean-Luc Choquette

Bénévole pour Phobies-Zéro depuis avril 2016, Jean-Luc passe la majeure partie de sa vie dans un état d’inquiétude. Plusieurs de ses proches le définissent comme un « éternel stressé ». En 2015, âgé de 35 ans, la maladie le frappe de plein fouet. Après plusieurs mois d’attente, le diagnostic tombe : il est atteint de spondylarthrite ankylosante. C’est alors qu’il décide sérieusement de s’aider pour vaincre son anxiété. Diplômé en création littéraire de l’Université Laval et bachelier en études françaises de l’Université de Sherbrooke, il est aujourd’hui délégué social et membre du Comité Santé et Mieux-être de la Ville de Beloeil.
Jean-Luc Choquette

Les derniers articles par Jean-Luc Choquette (tout voir)

Mon fils…

Le jour où j’ai accepté que je ne pouvais contrôler l’Univers, j’ai vaincu mon anxiété.

Le jour où j’ai accepté que je n’étais qu’un homme, avec mes qualités et mes défauts. Mes forces et mes faiblesses. J’ai vaincu mon anxiété.

Le jour où j’ai accepté que je ne choisissais pas mes émotions, mais seulement la façon de réagir à celles-ci, j’ai vaincu mon anxiété.

Le jour où j’ai arrêté de me regarder le nombril et que j’ai pris le temps de me pencher pour aider quelqu’un à se relever, j’ai vaincu mon anxiété.

Le jour où j’ai cessé de m’inventer des scénarios catastrophiques et que j’ai appris à seulement nommer les faits, j’ai vaincu mon anxiété.

Et finalement…

Le jour où j’ai accepté la mort, non pas comme un échec, mais comme une étape de ma vie, j’ai vaincu mon anxiété.

N’oublie jamais que c’est en affrontant le stress de façon graduelle que tu réussiras à te désensibiliser.

Mon fils…

Toi aussi tu vaincras.

Parce qu’on se ressemble.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jean-Luc Choquette

Bénévole pour Phobies-Zéro depuis avril 2016, Jean-Luc passe la majeure partie de sa vie dans un état d’inquiétude. Plusieurs de ses proches le définissent comme un « éternel stressé ». En 2015, âgé de 35 ans, la maladie le frappe de plein fouet. Après plusieurs mois d’attente, le diagnostic tombe : il est atteint de spondylarthrite ankylosante. C’est alors qu’il décide sérieusement de s’aider pour vaincre son anxiété. Diplômé en création littéraire de l’Université Laval et bachelier en études françaises de l’Université de Sherbrooke, il est aujourd’hui délégué social et membre du Comité Santé et Mieux-être de la Ville de Beloeil.

Style Selector

Colors

Layout Style

Patterns for Boxed Version

Images for Boxed Version