D’homme à homme

Suivez-moi

Martin Binette

Fondateur et Éditeur en chef chez Entre les Deux Oreilles
Martin Binette vit avec la maladie mentale depuis la jeune vingtaine. Grâce aux bons soins de son médecin-psychiatre et du support de sa famille, il a la chance de vivre aujourd’hui, une vie saine et équilibrée tant au niveau personnel, social que professionnel.
Suivez-moi

Salut Etienne

Tu permets que je te tutoie et t’appelle par ton petit nom?

On se connaît à peine – en vérité, pas du tout!  – mais puisque que nous venons tous les deux du même quartier de Montréal et que j’ai suivi de près ton parcours de joueur de football professionnel et ton cheminement d’après-carrière, je me permets cette familiarité.

J’ai eu la chance de te rencontrer une fois, en fait. Il y a 2 ans. Dans le cadre du Salon du Livre de Montréal. Une rencontre inoubliable.

Nous avons discuté brièvement de sujets qui nous passionnent : le sport et la santé mentale.

Je me souviens comme si c’était hier de ce petit moment précieux de notre conversation : ton visage qui s’illumine d’un coup quand je t’ai remercié d’avoir parlé ouvertement de ton passé et ton vécu avec la maladie mentale et de ta tentative de suicide.

Tu venais tout juste de te livrer à cœur ouvert aux médias sur ce sujet personnel et je voyais briller dans tes yeux cette lueur de fierté d’avoir interpellé et fait réfléchir tant de gens. Je suis d’ailleurs l’un de ceux pour qui ton témoignage a généré une très forte résonance.

Depuis, tu t’investis à fond dans plusieurs initiatives sur la santé mentale. Que ce soit dans le cadre de conférences en milieu scolaire ou sur le plateau de Tout le monde en parle, tu n’hésites pas à utiliser les plates-formes qui te sont offertes pour parler de ce sujet si chaud à ton cœur.

Champion de la cause de la santé mentale, tu es même devenu porte-parole l’an dernier de l’initiative nationale Bell Cause pour la Cause.

Et là j’apprends cette semaine, par l’entremise des médias et des réseaux sociaux, que tu files un mauvais coton.

Ton message sur ta page Facebook est sans équivoque : sur les conseils de ta famille et ton entourage, tu as pris la décision de te retirer de la vie publique un certain temps et de retourner en thérapie.

La nouvelle est tombée comme une tonne de briques!

À moins de deux semaines de la journée Bell On Cause pour la cause, l’un de nos champions tombe au combat.

Comme perdre son joueur-étoile à l’approche de la finale de la Coupe Grey ou du Super Bowl.

Une nouvelle d’une grande tristesse pour tous ceux et celles qui ont la cause de la santé mentale à cœur, mais, j’en suis convaincu, à des années lumières du chagrin que tu dois ressentir en ce moment.

Etienne, je te dis Bravo!

Le terme « courage » est utilisé à toutes les sauces de nos jours et si souvent galvaudé, surtout dans le monde du sport – « Le joueur a fait preuve d’un grand courage en se jetant tête première sur le ballon! » – mais la décision de te retirer de la vie publique afin de traiter les maux qui t’habites est empreinte d’un réel courage, pur et profond.

Tu mérites tout notre respect d’avoir su reconnaître ta fragilité et d’avoir pris la seule décision logique à tes yeux, soit celle de penser à toi et te faire soigner.

Tu mérites aussi toute notre admiration d’avoir eu la sagesse, comme tu le mentionne dans ton message Facebook, de demander de l’aide et d’accepter celle qui t’étais offerte.

Enfin, tu mérites notre reconnaissance d’avoir eu l’humilité d’en parler et d’annoncer la nouvelle au pays en entier. Car tu aurais bien pu garder ça pour toi. Rien ne t’obligeait à l’annoncer publiquement. Or, tu as jugé qu’il y avait là un message important à livrer.

C’est là, la marque d’un champion et d’un porte-parole conséquent et authentique.

En agissant de la sorte, en te retirant au bon moment pour prendre soin de toi et en en parlant, tu envoies un puissant message de sensibilisation que même des centaines de tweets ne pourrait égalé.

Qu’il n’y a aucune honte à demander de l’aide et surtout, à accepter celle que l’on nous offre.

Qu’il n’y pas de «timing parfait» pour se retirer et se faire soigner quand on souffre d’une maladie mentale. Juste le bon moment. Peu importe notre train de vie, notre statut et nos engagements.

Merci Etienne pour tout ce que tu fais pour cette juste cause de la santé mentale. Tu es un modèle d’inspiration pour nous tous.

Tacle à fond cette maladie et reviens-nous en force.

D’ici là, on prend la relève.


Ce texte a été publié également sur le Huffington Post Québec

20 comments

  1. J’espère qu’Étienne Boulay verra passer ton texte qui s’adresse à lui. Je vis avec un problème de santé mentale et dans un creux de vague, le soutien, l’amitié, l’empathie, l’amour et le respect sont tellement nécessaires.

    Bravo Martin Binette!

    Julie Plante

  2. J’espère aussi que Étienne Boulay verra ton message car il est très bien écrit, tu dis ce que tu as a dire tout ça avec une grande admiration!
    Bravo!

  3. MAGNIFIQUE!!!!!!!!
    Je le partage sur la page Facebook https://www.facebook.com/briserlestabous/ que vous pouvez joindre si le coeur vous en dit.
    Merci pour votre belle plume. Sachez aussi que votre texte a été partagé sur dans le groupe fermé des rédacteurs du blogue Ma Famille Mon Chaos, par Mélanie Paradis (collabo de MFMC), où Etienne, sa femme Maïka et son agente Nathalie sont également membres.
    Bonne continuation. Vous avez une superbe plume!

  4. Excellent texte, je vis avec plusieurs troubles en santé mentale également et fait face à un peu d’adversité présentement, une sorte de mini rechute nécessitant une petite mise au point… vous êtes un champion inspiré par un champion M. Binette et m’inspirez à votre tour tout comme M. Boulay. Merci.

  5. j e l aime etienne boulay un etre humain formidable avec un cœur immense et pour la maladie mental personnes n est a l abris de naissance ou du jour au lendemain elle vient en hypocrite suite a multiples complexe on ne tue pas ses enfants son ex ou un nobody dans la rue parce qu on va bien avant d apprendre a nos enfants a compter nous devrions leurs apprendre a s aimer cour d estime de soi d es la maternelle serait le plus beau cadeau a nous faire en tant que société bonne journée martin

  6. Étienne et toi sont des champions olympiques en ce qui a trait à permettre aux jeunes de s’exprimer et leur donner le droit de parler de leurs situations en santé mentale. Nous vous en sommes reconnaissant. Vos lettres ouvertes ont été partagées sur notre page Facebook Le 20/80 et ont suscité un tres grand intérêt. Ensemble nous reussirons à faire une différence. http://www.STEPP.ca

  7. On pense à toi Étienne, tu vas réussir à la monter cette montagne et après tu te retourneras pour regarder en bas et tu seras fier de toi puis encore plus équipé pour aider et comprendre les autres Martin merci pour ton si beau texte, tu as tellement raison…

  8. Merci Martin ton texte décrit bien ce que plusieurs d’entre nous voudrait dire à Étienne. Il faut souvent dans plusieurs domaines de nos vies se reprendre. J’ai connu dans ma familles des problèmes de santé mentale et ce ne fut pas facile. Je suis sensible à tout ceux qui font des efforts pour s’en sortir. Prends bien soin de toi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Martin Binette

Martin Binette vit avec la maladie mentale depuis la jeune vingtaine. Grâce aux bons soins de son médecin-psychiatre et du support de sa famille, il a la chance de vivre aujourd’hui, une vie saine et équilibrée tant au niveau personnel, social que professionnel.

Style Selector

Colors

Layout Style

Patterns for Boxed Version

Images for Boxed Version