Pour faire la paix avec la vie

Jean-Luc Choquette

Jean-Luc Choquette

Bénévole pour Phobies-Zéro depuis avril 2016, Jean-Luc passe la majeure partie de sa vie dans un état d’inquiétude. Plusieurs de ses proches le définissent comme un « éternel stressé ». En 2015, âgé de 35 ans, la maladie le frappe de plein fouet. Après plusieurs mois d’attente, le diagnostic tombe : il est atteint de spondylarthrite ankylosante. C’est alors qu’il décide sérieusement de s’aider pour vaincre son anxiété. Diplômé en création littéraire de l’Université Laval et bachelier en études françaises de l’Université de Sherbrooke, il est aujourd’hui délégué social et membre du Comité Santé et Mieux-être de la Ville de Beloeil.
Jean-Luc Choquette

Les derniers articles par Jean-Luc Choquette (tout voir)

Pour faire la paix avec la vie.

Entre autres.

J’offre le meilleur de moi-même.

Avec ce qu’on m’a donné.

Avec ce que je suis allé chercher avec les années.

 

J’accueille chaque événement sans le juger.

Je ressens, nomme et accepte toutes les émotions qui envahissent mon cœur : la joie, la tristesse, l’euphorie, la colère, etc.

Je sais qu’elles sont temporaires.

 

J’élimine le mot «échec» de mon vocabulaire.

Maintenant, je ne vis que des expériences.

Qui me permettent d’avancer. D’évoluer. De devenir un meilleur être humain.

 

Je fais la différence entre la douleur et la souffrance.

J’accepte que mon corps et mon cœur puissent ressentir de la douleur, mais j’interviens lorsque ma tête résiste à l’épreuve et me crée de la souffrance.

 

Oui… je choisis de faire la paix avec la vie.

Car cette dernière est trop courte.

Vraiment trop courte pour ne pas être bien dans ma peau.

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Jean-Luc Choquette

Bénévole pour Phobies-Zéro depuis avril 2016, Jean-Luc passe la majeure partie de sa vie dans un état d’inquiétude. Plusieurs de ses proches le définissent comme un « éternel stressé ». En 2015, âgé de 35 ans, la maladie le frappe de plein fouet. Après plusieurs mois d’attente, le diagnostic tombe : il est atteint de spondylarthrite ankylosante. C’est alors qu’il décide sérieusement de s’aider pour vaincre son anxiété. Diplômé en création littéraire de l’Université Laval et bachelier en études françaises de l’Université de Sherbrooke, il est aujourd’hui délégué social et membre du Comité Santé et Mieux-être de la Ville de Beloeil.

Style Selector

Colors

Layout Style

Patterns for Boxed Version

Images for Boxed Version