Pour un peu plus d’amour que d’ordinaire

Luc Ferland

Luc Ferland

Père de deux filles et grand-père 7 fois, Luc a travaillé comme organisateur communautaire en CLSC pendant 32 ans. Retraité depuis 6 ans, mais toujours actif pour la promotion de la paternité, il accompagne des organismes qui veulent développer des services aux pères et adapter leur pratique à leur réalité. Une expertise développée au fil des 20 dernières années de par sa propre expérience.
Luc Ferland

Les derniers articles par Luc Ferland (tout voir)

La vie nous réserve parfois de ces surprises!

Transportez-vous un court instant dans un vaste jardin de tulipes jaunes, entouré d’une haie de cèdres d’un beau vert tendre.

Ou encore, imaginez-vous en train de cueillir une majestueuse fleur de pivoine rose, tout expressive dans sa forme, dans sa couleur, dans son odeur.

On peut multiplier à l’infini ces images colorées de nos richesses intérieures.

Il peut arriver à chacun d’entre nous de rencontrer de ces situations qui donnent l’impression de perdre à notre insu, ce riche potentiel, comme si on nous l’enlevait, ou qu’on nous le volait.

Le sentiment de notre valeur propre semble alors disparaître.

Une sorte de défaillance qui nous prive de tous nos moyens. On se sent dévalorisé, rejeté, exclu de la société, bon à rien, étranger à soi-même et seul au monde.

Le cri d’un enfant désespéré résonne en nous.

Vouloir en finir avec la vie est souvent la première façon recherchée pour se débarrasser de ce malaise qui fait trop mal.

Plutôt disparaître que de reconnaître ce qui nous arrive.

Dépression, maladie bipolaire, burn-out, problèmes de santé mentale sont les mots savants d’aujourd’hui pour décrire cet état.

En sommes-nous responsables? On peut en discuter longuement. Divers facteurs peuvent entrer en ligne de compte.

Il n’en demeure pas moins cependant que la souffrance et la désorganisation sont là.

Nous avons à y faire face et à les assumer au travers des mauvaises herbes de la honte, de la culpabilité, des préjugés et de la perte de dignité qui envahissent notre champ de fleurs.

S’accepter et s’accueillir là-dedans en toute humilité, se reconnaître le droit d’exister, cueillir les brindilles de positif, se faire allié de cette fragilité, croire en soi et se prendre en charge, tout un acte de foi pas facile à faire mais combien nécessaire.

Au coeur de cette expérience, l’absence de lumière nous interpelle à une vérité plus profonde en nous-mêmes, nous ramène à l’essentiel.

De la noirceur jaillit l’inespéré… et manière souvent inattendue, au jour le jour.

Pour ce faire, la présence gratuite de l’autre est indispensable.

Nous avons besoin de cet autre qui nous respecte, qui croit en nous plus que nous-mêmes, qui nous aime tel que nous sommes, qui est prêt à nous faire confiance en respectant notre rythme et qui souhaite tout simplement nous voir heureux dans notre peau.

Nous avons besoin du sourire d’un coeur d’enfant qui vient nous faire sentir le nôtre.

Il peut être un parent, un ami, un voisin, un confrère, un ex, un membre d’un organisme.

Ne sommes-nous pas tous appelés à être cet autre à un moment ou l’autre de notre vie?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Luc Ferland

Père de deux filles et grand-père 7 fois, Luc a travaillé comme organisateur communautaire en CLSC pendant 32 ans. Retraité depuis 6 ans, mais toujours actif pour la promotion de la paternité, il accompagne des organismes qui veulent développer des services aux pères et adapter leur pratique à leur réalité. Une expertise développée au fil des 20 dernières années de par sa propre expérience.

Style Selector

Colors

Layout Style

Patterns for Boxed Version

Images for Boxed Version