Pourquoi aujourd’hui ça ne va pas?

Anonyme

L'auteur du texte souhaite rester anonyme.

Les derniers articles par Anonyme (tout voir)

Pourtant hier tout allait bien.

Et les jours précédents aussi.

J’étais fatiguée comme d’habitude, mais je me sentais en pleine possession de mes moyens. Je me sentais très bien, capable, à la hauteur, forte et légère en même temps.

J’ai fait mes journées et malgré plusieurs défis (normal avec 4 jeunes enfants dont 3 à besoins particuliers) tout s’est bien passé.

Aujourd’hui c’est différent.

J’ai une grosse boule dans le ventre et dans la gorge qui m’empêche de respirer.

Je sais que ce n’est pas la solution, mais je mange des aliments réconfortants comme pour essayer de l’avaler, comme pour faire passer mon mal.

Aussi pour me changer les idées.

Ensuite je réalise ce que j’ai fait et je suis déprimée par mon surplus de poids. J’ai l’impression d’être incapable de me contrôler et de prendre soin de moi.

Aujourd’hui ma tête est tellement lourde et j’ai comme le cerveau embrouillé. Un gros brouillard gris et épais; c’est comme ça que j’imagine mon cerveau en ce moment.

Des dizaines, des centaines de pensées se bousculent dans ma tête.

Tout à coup tout devient plus noir, plus grave et plus triste. Je continue de me perdre dans mes pensées tentant de leurs trouver un sens et de trouver la réponse au mille et une questions que je me pose.

J’essaie de faire de l’ordre, parce que je me connais, je comprends ce qui m’arrive. Comme plusieurs fois par mois, sans que je ne sache vraiment pourquoi, sans que je m’y attende, je vis une mauvaise journée.

Une de ces foutues journées où mes angoisses et mon anxiété prennent le dessus sur la personne que je suis.

Malgré mes efforts pour tenter de les calmer, de les chasser, me voilà envahie, ensevelie, noyée et paralysée par ces angoisses qui brouillent mes pensées.

Tout me paraît pénible, je ne tolère rien, je n’ai pas d’énergie ni d’envie, à part m’allonger devant la télé ou mieux encore dans mon lit.

Je passe la journée sur le pilote automatique, à en faire le moins possible, à faire le minimum pour que la bulle familiale reste intacte et fonctionnelle.

Je suis là mais je ne suis pas là.

Je passe ma journée à me battre contre mon côté obscur, contre ces angoisses qui me tire vers le bas et qui m’empêche de vivre pleinement ma vie.

Je me sens prisonnière.

Mais de quoi au juste?

Je me débat en passant d’un côté et de l’autre à tout moment. Cette bataille finie par m’épuiser.

Je suis fatiguée. La déprime s’empare de moi. Je m’effondre, je m’isole et en larme je cesse de chercher une solution ou un sens à tout ça et je laisse m’envahir.

M’envahir par cette peur, toutes ces pensées et toutes ces angoisses.

Ça fait mal.

Je ne veux pas ressentir ça! Qui le voudrait? Alors je ravale mes larmes et j’attends que la journée passe, en sachant que demain ça ira mieux.

Je m’interdit de réfléchir, je fais tout pour m’empêcher de plonger dans mes pensées.

Je tente de vivre le moment présent, sans pensez à rien d’autre.

Bon sang que c’est difficile!

Malgré tout, je sais que ça passera et que le brouillard va bientôt se dissiper, tout va s’éclaircir.

Mais je ne peux m’empêcher de penser : hier était une belle journée, mais pas aujourd’hui. Pourtant rien n’a changé depuis hier.

Alors pourquoi aujourd’hui ça ne va pas….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Anonyme

L’auteur du texte souhaite rester anonyme.

Style Selector

Colors

Layout Style

Patterns for Boxed Version

Images for Boxed Version