Un Visage parmi tant d’autres

Suivez-moi

Martin Binette

Fondateur et Éditeur en chef chez Entre les Deux Oreilles
Martin Binette vit avec la maladie mentale depuis la jeune vingtaine. Grâce aux bons soins de son médecin-psychiatre et du support de sa famille, il a la chance de vivre aujourd’hui, une vie saine et équilibrée tant au niveau personnel, social que professionnel. Il est l'un des Visages de la campagne 2017-2018 de sensibilisation de l'Alliance Canadienne pour la maladie mentale et la santé mentale.
Suivez-moi

Du 1er au 7 octobre a lieu la Semaine de sensibilisation aux maladies mentales.

J’ai l’immense privilège cette année d’être l’un des Visages de la campagne orchestrée et coordonnée par l’Alliance Canadienne pour la Maladie Mentale et la Santé Mentale (ACMMSM).

Jamais O` grand jamais, je n’aurais cru possible il y a 3 ans, lors du lancement d’Entre les Deux Oreilles, recevoir une telle marque de reconnaissance.

Mes ambitions, à l’époque, étaient modestes. Mon objectif principal était simplement de raconter mon histoire et de partager mon vécu en souhaitant, un tant soit peu, mettre en lumière les préjugés toujours persistants envers les personnes vivants avec une maladie mentale et, à tout le moins, inspirer des gens à parler de leur condition et à chercher de l’aide.

Trois années plus tard, force est de constater que mes attentes, si petites fussent-elles au départ, ont été largement dépassées.

Près de 80 textes ont été publiés sur le blogue Entre les Deux Oreilles et plus de 30 contributeurs ont racontés leur histoire, eu égard des préjugés ambiants. J’admire leur courage et leur en serai toujours reconnaissant de m’avoir octroyé leur confiance. Je partage aujourd’hui cet honneur avec eux, en portant le flambeau bien haut, mais surtout, en souhaitant être à la hauteur de leurs attentes.

D’un point de vue personnel, ce projet m’a offert une tribune exceptionnelle afin de parler de santé mentale et d’offrir mon point de vue sur des sujets chauds de l’actualité. Sans compter, une opportunité unique de bloguer sur d’autres plateformes, comme le Huffington Post Québec et les sites Sick Not Weak et Stigma Fighters.

Elle m’a aussi donné la chance de parler santé mentale à la radio, à la télévision ainsi que dans le cadre de conférence ou de Salon. Sans oublier, l’immense bonheur de croiser la route de personnes qui se battent sans relâche et d’interviewer des personnes animées d’une passion sans borne pour la santé mentale et d’un désir profond de changer les choses.

Entre les Deux Oreilles fait désormais partie intégrante du paysage socio-culturel québécois et j’en suis extrêmement fier. Ensemble, nous ébranlons les fondations et bouleversons le statu quo.

Cette nomination est certes la culmination des efforts déployés depuis 3 ans, mais aussi une superbe opportunité de poursuivre le dialogue sur la santé mentale.

Car, bien que des progrès ont été réalisés dans les dernières années, il reste encore beaucoup de travail à accomplir afin de faire tomber les préjugés entourant les maladies mentales. Grâce au travail acharné des nombreux intervenants en santé mentale, la stigmatisation et la discrimination a certes diminuées, mais trop de gens demeurent dans l’ombre de peur d’être jugé ou ostracisé. Sans oublier, l’accès aux services et aux soins en santé mentale qui demeure insuffisant.

Du 2 au 4 octobre, je serai donc présent au parlement à Ottawa avec mes acolytes ambassadeurs, Kharoll-Ann Souffrant, Chris Nihmey, Rachel Beazley et Brian Rose, afin d’interpeller les politiques sur l’urgence d’augmenter le financement en santé mentale et l’importance de mettre en place un plan d’action clair en matière de prévention.

Pourquoi investir en santé mentale :

  • Chaque année, 500 000 Canadiens n’arrivent pas à travailler en raison de maladies mentales.
  • En 2011, le coût économique des problèmes de santé mentale a été évalué à 51 milliards de dollars, ou 2,8% du produit national brut du Canada.
  • Les problèmes de santé mentale comptent également pour des pertes de plus de 6 milliards de dollars en raison d’absentéisme et de présentéisme.
  • Alors que le coût de la santé mentale et des problèmes de dépendance sur la productivité au travail à lui seul s’élève à 20 milliards de dollars par année, 1/3 de ces coûts pourraient être récupérés si les travailleurs canadiens avaient accès aux programmes de prévention de maladies, de dépistage et de traitement précoces.
  • 33% des séjours hospitaliers au Canada surviennent en raison de troubles mentaux.*

Profitons donc de cette semaine de sensibilisation aux maladies mentales pour poursuivre le dialogue sur la santé mentale.

Continuons d’en parler jusqu’au jour où les préjugés envers les maladies mentales soient complètement éradiqués et que l’accès aux soins pour tous ne soient plus un obstacle au rétablissement.

Parce que les maladies mentales sont bien plus qu’un problème « Entre les Deux Oreilles. »

Merci de votre support.

 

Martin Binette

Entre les Deux Oreilles

Visage de la campagne 2017 ACMMSM

  • Source : L’Alliance Canadienne pour la maladie mentale et la santé mentale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Martin Binette

Martin Binette vit avec la maladie mentale depuis la jeune vingtaine. Grâce aux bons soins de son médecin-psychiatre et du support de sa famille, il a la chance de vivre aujourd’hui, une vie saine et équilibrée tant au niveau personnel, social que professionnel. Il est l'un des Visages de la campagne 2017-2018 de sensibilisation de l'Alliance Canadienne pour la maladie mentale et la santé mentale.

Style Selector

Colors

Layout Style

Patterns for Boxed Version

Images for Boxed Version