Article

Lettre à Jonathan Drouin

Jonathan Drouin
Auteur
Date

Jonathan,

Je suis fier de toi.

Fier de t’entendre parler si candidement de ton parcours avec l’anxiété. Fier de te compter dans mon équipe !

J’ai regardé ton entrevue à la télé et, en toute franchise, j’ai été surpris.

Surpris par ton humilité, malgré la nervosité, de parler d’un sujet pas si facile.

Surpris par ton courage d’aborder tes enjeux de santé mentale qui ont mis fin à ta dernière saison.

Agréablement surpris aussi de te voir sourire, de voir ce petit éclat dans les yeux.

Comme si je m’attendais à voir un visage meurtri, un homme effondré.

C’est tout le contraire que j’ai vu et j’en suis ravi.

Ravi aussi de t’entendre dire : « Je suis allé chercher de l’aide »

Des mots forts.

Vous vivez de l’anxiété et vous êtes à la recherche de Ressources en santé mentale? Consultez notre page à cet effet.

Des mots qui tombent à point en cette période difficile et qui, je l’espère, vont ébranler les portes du temple.

Quant tu parles de tes problèmes avec l’anxiété, ce sont des milliers de personnes qui s’identifient, qui te comprennent.

Je suis l’un d’eux.

Bravo d’avoir reconnu tes enjeux et d’avoir demander de l’aide. C’est une preuve de grande force et de courage.

Quand tu dis : « Maintenant je comprends comment ça se passe, je comprends les petits moments où je sens l’anxiété. Je suis maintenant mieux équipé que je ne l’étais avant ».

C’est une source de vie que tu sèmes dans le coeur de ceux qui vivent avec l’anxiété. C’est une dose d’espoir que tu offres à ceux et celles qui souffrent.

Je le répète : Jonathan, je suis fier de toi !

Je te souhaite une couple de puck drette top net la saison prochaine.

Encore mieux, je te souhaite des jours aussi calme et serein qu’une patinoire après le passage de la Zamboni.

Martin

Vous êtes à la recherche de ressources en santé mentale?

Réseaux sociaux

Rester à l'affût

Logo Entre Les Deux Oreilles

Notre mission

Combattre les tabous et les préjugés entourant la maladie mentale et sensibiliser la population aux différents enjeux en santé mentale.

Abonnez-vous à notre infolettre