Inspiration inattendue

Suivez-moi
Les derniers articles par Martin Binette (tout voir)

“Un écrivain français, il y a très longtemps…

J’ai oublié son nom.

Je ne retiens jamais les noms.

Enfin, bref, il était vieux pour son époque et très malade.

Avec des problèmes de coeur et de poumons et il était alité.

Il dit à sa gouvernante qu’il voulait dire adieu à ses amis.

Elle a donc fait prévenir ses amis et ils sont tous venus dans son taudis.

Ils se sont mis autour de lui et ont échangé des souvenirs.

Vous savez ce qui s’est passé?

Il n’est pas mort.

Après deux ou trois jours, ses amis sont partis. 

Ils avaient leur vie.

Et là, il est mort.

C’est triste comme histoire, mais si beau….

Car quand on a cru qu’on devait mourir hier, aujourd’hui est une belle journée.

Donc, tenez le coup.

Vous pourrez pleurer demain.

Aujourd’hui, il faut tenir le coup.”

– Buddy Dyker

Cette fable n’a pas été puisée dans un recueil de pensées positives. Elle n’a pas non plus été proférée par le Dalai Lama ou Frédéric Lenoir ou un grand maître de la philosophie.

En fait, cette histoire est racontée par un personnage fictif du nom de Buddy Dyker, issue de la série télévisée Ozark. Un homme bourru, alcoolique, vivant ses derniers jours et qui échange quelques mots de sagesse avec son interlocutrice au seuil du désespoir.

Parfois, un moment d’inspiration peut provenir d’une source tout à fait inattendue. 

Ce moment pour moi est survenu un soir d’avril dernier. En plein coeur de la pandémie, j’avais les nerfs à vif et je tentais de m’anesthésier l’esprit avec un verre d’alcool et en m’engouffrant le cerveau de séries télévisées.

Les mots de Buddy me sont tombés dessus comme une tonne de briques. 

De sages paroles qui prenaient tous son sens en plein coeur d’une crise sanitaire sans précédent. Des mots qui résonnaient tel un gong dans mon petit univers d’anxieux.

En cette froide et triste soirée d’avril, les mots de Buddy ont tombé à point nommé. Un doux rappel que la seule issue à mon anxiété grandissante était de vivre et d’accepter le moment présent. 

Libère-toi du boulet du passé. Écarte les tourments de demain. Affronte ce qui se présente devant toi en ce jour. 

Dans ses propres mots, certes quelque peu malhabile, le message de Buddy est sans équivoque :

Hier est chose du passé

Demain est une illusion 

Aujourd’hui est tout ce qui compte 

Parfois, à la dérive, on s’agrippe à ce que l’on trouve sur son chemin. 

Les mots de Buddy Dyker ont été ma bouée.

Merci Buddy (qui que tu sois!)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Martin Binette

Martin Binette vit avec la maladie mentale depuis la jeune vingtaine. Grâce aux bons soins de son médecin-psychiatre et du support de sa famille, il a la chance de vivre aujourd’hui, une vie saine et équilibrée tant au niveau personnel, social que professionnel. Il est l'un des Visages de la campagne 2017-2018 de sensibilisation de l'Alliance Canadienne pour la maladie mentale et la santé mentale.

Style Selector

Colors

Layout Style

Patterns for Boxed Version

Images for Boxed Version